Bien vieillir chez soi et rester connecté à la cité : constats, enjeux et perspectives

Créé le Lundi, 17 sep 2018 12:00:25

Mixité intergénérationnelle, mobilité et accès aux services, inclusion des personnes âgées dans la vie du quartier : le maillon ascenseur est certes une petite contribution citoyenne au vivre ensemble, mais c'est un point de passage indispensable pour la réalisation d'une ville inclusive.

La population française vieillit, pour autant disposons-nous chacun de toutes les opportunités pour envisager notre vieillissement de façon sereine et agréable ? La volonté d’autonomie exprimée par les français répond à la fois à un besoin social, une nécessité physique et une réalité économique. Individuellement, le coût d'une maison de retraite est un enjeu qu'une petite partie seulement de la population pourra soutenir. La collectivité, déjà largement endettée, peut-elle offrir des solutions pérennes, alors qu'est déjà constaté le risque pour les finances publiques ?

Que faire de nos seniors, de nous demain, quelle responsabilité sociétale souhaite-t-on écrire de façon collective ? 

Une prise de conscience commence à émerger à travers des expressions politiques comme les lois sur l'Adaptation de la Société au Vieillissement et ELAN, mais aussi la contribution citoyenne Villes et Territoires de demain qui met en avant : mixité intergénérationnelle, mobilité et accès aux services, inclusion des personnes âgées dans la vie du quartier. 

 

Mais entre la prise de conscience et la réalité des textes proposés, rien ne permet de renverser les tendances de fond : un très faible taux de logements adaptés, des villes qui s’étendent et des maisons de retraite construites sur des fonciers plus accessibles donc loin des cœurs de ville. Un grand paradoxe :  un stock de logement desservi par ascenseur qui va en diminuant.

 

Le maillon ascenseur est certes une petite contribution citoyenne au vivre ensemble, mais c'est un point de passage indispensable pour la réalisation d'une ville intergénérationnelle. 

Ne construisons pas à l’envers ! Permettre un accès facile au logement, c'est soutenir le maintien à domicile. Alors le travail des aidants sera facilité, et les logements pourront utilement être connectés. 

Comment renverser la tendance ? Quelles sont les bonnes pratiques constatées ? Quels sont les bénéfices individuels et collectifs d'une construction adaptée à toutes les générations ?

Retrouvez la Fédération des Ascenseurs le 15 novembre prochain aux Assises du Logement.

En savoir plus et s'inscrire : www.assisesdulogement.com

Prochain événement dans...

À propos

Batiactu Groupe, le spécialiste de l'information et des solutions digitales pour la construction et l'habitat.

Restons connectés :